Pub

lundi 10 décembre 2012

Esterencuby en Karnali

Samedi après midi, et après une semaine de temps pourri, nous sommes parti pour un petit Esterencuby. Les niveaux paraissaient corrects en partant, mais comme notre repère est dans la vallée voisine, il n'est pas forcement fiable. A Saint-Jean PIED DE PORT, nous avons retrouvés deux kayakistes voulant découvrir quelques rivières du secteur. Quoi de mieux que ce joyau d'eau vive, à montrer pour promouvoir le Pays... Bref une fois sur place, il y a de l'eau mais rien de fantastique. Dommage on aurait bien pris un peu plus histoire d'en prendre plein le nez.


Une fois au départ, et après une reprise en toute confiance avec mon nouveau bateau, attention il y a des branches! Rien de bien dangereux, la plus grosse est comme mon pouce, et je n'ai pas des mains de bûcheron. JY n'est pas rassuré par la physionomie de la rivière qui a première vue est légèrement étroite. 10m plus bas, les branches ont fait des dégâts, -2. Non ce n'est pas la température, mais les deux néo-basques ont souhaités s’imprégner à fond de la rivière. Les 10 minutes suivantes se sont passé en mode "survie" pour l'un des deux et, après un dernier bain pour récupérer son bateau bloqué par un cailloux, le choix de la rando pédestre sera pris.



Pour en revenir au bateau, il n'y a pas grand chose à dire car la navigation au début est un peu hachée. Des petites branchettes cassent un peu les trajectoires. Mais une chose est sure le sentiment de sécurité est bien présent. Pas un seul rouleaux ni une seule vague ne me déstabilise. Une fois le groupe légèrement restreint, le rythme augmente et la vitesse du Karnali me fait afficher un sourire qui en dis long. Je suis devant, j'ouvre, et on ne tarde d'arriver dans le vif du sujet. La difficulté du parcours, un gros IV+ mal pavé, des branches sont la, le passage n'est pas engageant, et le choix de porté est vite fait. Quelques rapide plus loin, on se met d'accord il y a un peu d'eau quand même. Quelques rapides ont étés légèrement modifiés avec la précédente crue, mais globalement cela reste la même chose. Et au fils des passages mon bateau continue à me procurer beaucoup de sensations et surtout de la sécurité, et une bonne dose de confiance. C'est génial, cela faisait longtemps!


Les rapides s’enchaînent, le JB's rapid ne fait pas trop de victime... Et oui un bon pif-paf, que j'ai encore annoncé 15 fois trop top pour ne pas changer, n'aura attrapé que JY. Et c'est la que le non pif-paf porte bien son non, le pif lui met la tête dans l'eau, pagaie coincé contre la paroi, et presque aussitôt le paf le redresse, lui donnant un bon coup de main... dans les cotes. Surpris et un peu énervé, le froid sans doute, quelques noms d'oiseaux sont échangés pour se remotiver un peu. Une partie sans difficulté était la, j'en ai donc profité pour me vider un peu enchaînant en vitesse de course les quelques 300m de calme. La encore le bateau est dans son élément. De la glisse, une ligne tendu qu'il tend à merveille. Mais cette pointe avant pas hyper facile a mettre ou l'on veut me surprendra une fois ou deux dans la descente. Je suppose qu'en reculant le siège comme il est conseillé, cela va s'arranger. Les gorges de Sousignate arrivent, et Seb, qui devait commencer a avoir froid, décide d'un tout droit. Arrivant derrière, ceux qui ne connaissent pas suivent, et nous aussi du coup, sachant dans quelle gueule nous nous jetons. Un premier rapide nous bouge bien et hop le seuil est déjà la. Les gorges sont presque fini que Seb content de lui continu sa course et enchaîne avec le dernier rapide digne de se nom. Rapide, oui on peut le dire, un enchaînement de portefeuilles, rouleaux et marmites qui finissent de nous bouger juste avant d'arrivé.


La encore le karnali est magique. Une fois dans l'axe la vitesse vient automatiquement et rien ne l’arête. Il casse tout les obstacles devant lui et me fait retrouvé les sensations de slalom. C'est sur ce bateau est un slalom adapté pour faire de la rivière.


En débarquant, le bilan est sans appel, il y avait de l'eau. Pas trop, mais il n'en manquait pas! Une bonne grosse descente qui a satisfait tout le monde, même Anthony!


Désolé pour les images, Seb avait pris sa caméra mais au vu des branches, il a préférer la ranger. Mais je commence a bien regarder ces petites caméra étanches. Il y a moyen de faire de jolie truc a mon avis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire