Pub

lundi 10 mars 2014

Ouverture de saison

C'est l'ouverture de la pêche, et par conséquent, il est recommandé de ne pas naviguer sur des lieux de pêche... Le bassin d'Orthez étant réservé pour une compétition, il est très dur de trouver un coin sympa pour ramer. Après quelques coups de fils, Olivier nous convainc d'aller l'accompagner aux sources de la Nive. Si on embarque un peu tard, on ne gênera personne, et puis les sources de la Nive c'est chez lui!

On démarre de Sauveterre à 6. Le camion d'Amou est au top niveau motivation, et ça va servir. Le ciel est bleu, il fait chaud. Tous impatients de faire notre ouverture: la première descente de l'année avec la fonte.

Sur place, Olive à déja repéré les différents passages... de pêcheurs. Il n'y en a presque pas. On se change on remonte. On remonte ou plutôt on monte. Et oui pour aller aux sources on marche. 10 à 15 minutes de marche le bateau sur l'épaule. Les grands sportifs se ménagent pour éviter d'embarquer déjà cuit. 

Sur l'eau, c'est simple ça coule tout seul pour tous. Olive donne les dernières instructions pour un passage clé, et ceux qui n'écoutent pas, écouteront la prochaine fois. En bas du passage c'est un carnage! Des bateaux, des pagaies, et même des nageurs qui parfois rejoignent le bord. Parfois oui car Alex décide de bien étudier le passage qu'il vient de louper. Accroché à son rocher, il faudra la corde pour le convaincre de nous rejoindre. Les bras tétanisés par le stress, il arrêtera la. Cédric l'accompagnera, à cause d'un clacage au bras en tirant son bateau plein d'eau.


La suite de la rivière est toujours aussi sympa. étroite, pleine de jolis rapides. Sur le second gros passage de la rivière, Olive est en train de chercher une ligne. Nous n'avons jamais franchi ce rapide, car quelques petites branches, ou un niveau d'eau jamais optimal, nous démotivaient à chaque fois. Aujourd'hui la ligne est trouvé facilement, et notre guide du jour la teste effaçant les difficultés. Concentration et hop, un passage de plus de franchit que je note dans mon carnet. Seb en débarquant se rend compte que sa jupe ne prend pas l'eau. Bonne nouvelle car il n’arrêtait pas d'avoir de l'eau dans son bateau. La moins bonne nouvelle est la découverte d'une fissure de 25cm sous son siège. Fin d'aprem pour lui aussi.

C'est donc à 4 que nous terminerons cette rivière, avec un soleil caché, quelques pêcheurs très sympathique, et qui ne râleront même pas, si l'on oublie celui que l'on a pas vu! Eviter quelqu'un que l'on ne voit pas n'est pas simple... mais il parait que nous sommes passés pas loin de sa ligne. Encore pardon.

Au final, une belle ouverture, quelques aventures, révision du lancé de corde, et de la répa à faire... Hum que cette saison sent bon!

Voici la vidéo:


ps: Pour cette descente j'ai prêté mon Karnali à Alex qui n'a pas eu le temps de l’apprécier. J'ai repris le magnum qui manque un peu de volume sur l'arrière, vivement mon Bazooka!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire