Pub

vendredi 4 août 2017

Découverte du SupRiver.

Voila la bonne nouvelle de l'été : nous sommes installé !



Après un gros travail, nous sommes capable de vous recevoir. Que ce soit pour une demi-heure ou pour 2 jours, seul ou accompagné, il y aura forcement une formule qui vous plaira. 

Allez voir, la page dédiée, ou directement à la plage à Sauveterre (en bas de l'église) pour toutes les informations et si cela ne suffit pas, appelez-nous. 


Alors on se dit à très vite, pour une jolie balade..


dimanche 30 juillet 2017

Un été à moitié passé


Durant ce mois de juillet, j’ai apprivoisé ma Racer 26". Après ma première expérience en eau-vive avec à Millau, il a fallu revoir les choses. Tester sa planche le jour de la course n’est pas souvent une bonne idée, mais quand on a pas le choix… Du coup de la pratique, de l’eau-vive, et du temps sur l’eau avec. Et au final elle commence à bien me plaire. C’est un peu compliqué quand ca bouge, surtout avec des courants latéraux. Mais elle fait bien bosser l’équilibre.




Voici une petite vidéo d’une sortie à la maison avec la Racer 26 ".


Sur l'eau, la coque Caseproof est super pratique. Le téléphone toujours à la poche, on le sort pour des photos ou pour la musique c'est toujours agréable. J'ai aussi trouvé le temps d'aller faire une sortie en VTT dans les collines basques. J'en ramène quelques photos et j'ai aussi pu testé la fixation pour guidon de Caseproof. Ca bouge un peu de descente mais le téléphone ne risque rien. Donc pas de soucis, il suffit juste de le replacer une fois que le calme revient.


Sinon, à côté de cela, la saison est bien lancée. Des projets vont bientôt voir le jour et ils vont être bien sympas ! Mais pour le moment, il reste encore pas mal de choses à négocier… Bref il faut encore travailler !

Alors à très vite.

ps: bien-sur toutes utilisation de mes photos sont soumise à mon autorisation... N'est-ce pas Supskin! 😁

lundi 10 juillet 2017

Natural Games 2017

Au début du mois nous avons participé aux Natural Games à Millau. Plusieurs épreuves se déroulaient sur 5 jours de compétition. Plein de sports outdoor, des sportifs de tous les niveaux mais une grosse majorité sur le haut du panier quand même. Mais pour nous la priorité était donnée à la compétition de JY. La course de kayak était une Coupe d’Europe qui donnait le classement pour la sélection en équipe de France. Et en cette année de championnat du monde, qui dit équipe de France dit, voyage en Argentine pour les mondiaux ! Et l’objectif ultime : aller présenter son boitier magique là-bas avec son acolyte Tom. Pour ma part 2 courses de SUP en rivière étaient au programme.




Arrivé le vendredi soir, je rejoins Tom et JY qui m’annoncent que les concerts sont annulés à cause du gros risque d’orages. Donc pour la majorité des gens, les concerts sont au camping… Pas forcément top pour préparer les qualifications de JY, mais bon on va faire avec.
Le samedi matin à 8h nous sommes au bord du bassin pour le briefing suivi du début des qualifications. 12 canoës, 10 places en demi-finale, les garçons s’en sortent sans trop de difficultés.
Place au SupCross. Les poules s’organisent par groupe de 6 dont les 3 premiers passent au tour suivant. Départ assit sur la planche, descente du bassin de kayak en faisant le tour de quelques bouées. Je fais partie de la première poule et JY de la dernière. Ainsi nous ne pouvons nous rencontrer avant la finale. Pour l'occasion nous avons piqué les Starboards Stream 11' à Rafting 64 qui sont parfaites pour ce genre de parcours. Sur la première manche, je termine 3ème. Ca passe, j’ai pris quelques repères. JY passe aussi sans difficultés. Sur la demi-finale, je termine deuxième avant de re-courrir la manche à cause d’un faux départ. En effet, un festivalier qui passait par là avec un corne de brume nous a donné un départ non officiel. Et certains de la poule ne sont pas partis. A peine en bas du parcours, on remonte et on se replace. Les bras tirent mais on repart. Finalement je passe quand même en finale, en concédant une place. Je retrouve donc JY en Finale.


Pour la finale le niveau est bien supérieur. Sur les 6 de départ, tout le monde peut prétendre à une place d’honneur. A la première bouée, c’est le bouchon. Personne ne veut laisser sa place et on se place comme l’on peut. JY est là pour nous débloquer en poussant le tas et il tire au passage son épingle du jeu. A la bouée suivante c’est encore la cohue, mais le podium est déjà formé. Dernière bouée, il faut assurée et j’essaye de gagner une place en vain. Au final JY termine à un très belle 3eme place, et moi 5eme.


Parallèlement aux courses Gauthier de EasyKayak fait une pub fantastique ! JY est sur tous les fronts pour présenter son projet. La fédé de kayak, des sportifs, bref un commercial au top.
Après un bon repas réparateur, se sera un dodo tôt car demain c’est une grosse journée qui se prépare.
Dimanche matin, à peine arrivé sur le bassin, je me fais embaucher pour être scribe. Ancien juge de freestyle, je connais le rôle même si cela fait bien longtemps que je ne suis plus à la page. Heureusement, une belle équipe de juge est là, et c’est avec plaisir que je les aide. Je me contenterai de ce rôle pour les kayak homme junior, ou Tom Dolle me fera bugger…  Trop de figures, trop de vitesse, je perds le fil. Mais tout rentre dans l’ordre facilement grâce à des juges hyper compétents.
S’en suit les demi-finales de canoë. Je quitte la tente pour me mettre en face. Un petit live pour les absents, et vu le temps la coque Caseproof est bien utile. Après un premier run moyen JY nous sort un beau second run. Du coup, Lui et Tom passent en finale. Et comme c’est une coupe d’Europ, seul 3 français y arrivent. L’équipe de France est donc connue. Le boulot est fait, place au SUPrace maintenant. JY n’y participe pas pour garder ses forces pour le canoë, quant a moi, la descente du bassin en Starboard Racer de 26" sera sportive. Mais je me rassure en disant que la différence se fera sur le plat… Le parcours est simple. On descend le bassin, on tourne autour du pont, on remonte et on recommence. On termine ensuite par descendre le bassin une dernière fois. Le départ est donné, et arrivés tous ensemble à l’entrée du bassin ca se bouscule. Passage du spot de freestyle et je chute. Découvrir cette planche en eaux vives le jour de la course n’est pas la meilleure idée, mais nounou étant malade, mes entrainements ont été un peu modifiés. Je tombe donc sur le spot et une planche passe juste entre moi et ma planche, que je vois continuer le bassin sans moi… A la nage, pagaie à la main, je constate la rapidité de ma planche. Enfin je peux dire qu’elle est bien plus rapide que moi ! Tous mes espoirs s’échappent. Ma natation désynchronisée m’a explosé. Je remonte sur la planche en fin de bassin, et n’arrive plus à tirer sur la pagaie. Le classement est fait et il n’y aura presque pas de changement sur les tours suivant. Je termine donc 11ème et ma note de style n’y fera rien… Au passage tout le monde à noté la très belle performance de Bertrand Lamy-Chappuis qui gagne cette course.
Au classement général, le podium est donc composé de Bertrant lamy-Chappuis, Nico Fayol et Boris Lesimple. Je termine donc à la 6éme place exæquo avec Ronan Appriou.





Sur la finale de Canoë qui suit, JY en bout de course et sachant le boulot fait, se placera 4ème derrière son pote Tom.
Un super week-end, sur pleins de niveaux. Un poil déçu quant à ma performance en SupRace mais je vais ramer tout l’été afin de gagner en aisance en eaux-vives avec elle. Un lancement sur les chapeaux de roue pour la marque E.S.A, et le boitier de JY, et un billet argentin en poche. A bien y réfléchir je crois bien avoir fait la moins bonne opération du week-end, mais ce n’est que partie remise !


jeudi 29 juin 2017

Venez découvrir le RiverSup

Comme je vous ai glissé le mot, voilà un de mes nouveaux projet. Créer un stage d’un ou deux jours en River SUP. En travaillant en duo avec Rafting 64  (site web ici), ce projet prend forme. Et aujourd’hui je peux vous proposer cette activité.


Le but de ces cours de stand up paddle est de vous initier à la pratique du SUP en rivière, tout en vous faisant découvrir la plus belle rivière de classe II(III) des Pyrénées-Atlantiques qui passe à Sauveterre de Béarn :D . Sur une demi-journée ou plus, l’objectif principal est de vous faire une première approche avec l’eau vive, et de ce que cela implique en SUP, que ce soit en termes de sécurité, de technique et de matériel. Un programme, qui va crescendo : nous commencerons par une descente tranquille pour finir avec une portion plus sportive.


Le matériel est fourni (planche Starboard Stream ou Whooper) ainsi que les repas du midi. Mais si vous préférez, il est possible d’apporter votre matos, s’il est adapté à la pratique en rivière. Pour les combinaisons, pas de soucis, mais pour les planches il faudra du 34" minimum de largeur et 11' max de longueur. Pour ce qui est du maillot et des chaussures, la par contre, ça sera à vous de les apporter.



Du coup si vous êtes partant, je vous attends cet été, ou cet automne pour découvrir le Gave d’Oloron entre Navarrenx et Sauveterre de Béarn. Le programme n’est que proposition. Si vous préférez partir pour une après-midi, une journée, deux ou trois jours, faire un camp en autonomie, ou si vous préférez une autre rivière du secteur, tout est possible ! Il suffit de demander… Donc contactez moi!

jeudi 22 juin 2017

L’été est en avance !

L’été est arrivé bien en avance cette année. Les niveaux d’eau sont déjà bas, voire très bas. Du coup le Starboard Stream 9’6 est presque trop facile sur le gave. Mais il me reste quelques défis à réaliser en stand up paddle, et un petit tour à faire vers Orthez. L’Espagne n’est pas loin, et on risque aussi d’aller y faire un peu de riversup.


Mais concernant l’entrainement, les NG arrivent vite. La planche de race (Starboard  Racer) est de sortie dès que je suis seul car le reste du temps c’est du surf juste à côté de chez moi. Une petite vague pas très large, rapide et de travers… Bref on passe beaucoup de temps dans l’eau, mais l’eau est bonne ici.



Pour ceux qui souhaitent découvrir le SUP (stand up paddle) en rivière, c’est le moment idéal. La rivière est magnifique, l’eau est bonne et on trouve encore de jolies passages sans risque de se faire mal. Du coup avec Rafting 64, je vous propose de découvrir l’activité. Sur des parcours à la carte, allant d’une après-midi à 2 jours, nous partons ensemble découvrir les bases du SUP de rivière, et réaliser un parcours pouvant aller jusqu’à 20km en classe II (III) avec pause grillade le midi.  Si vous voulez des infos ou que vous êtes intéressé, je vous laisse me contacter ou contacter Rafting 64.



















D'autres infos très vite...